AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 - MEMORIES NEVER DIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Vanny Hepburn
- administratrice -



Messages : 208
Date d'inscription : 18/03/2014
Avatar : phoebe perfect tonkin
Copyright : @Greer (avatar)
Disponibilité : Présente. Ouvert pour 3/3 sujets.

- DOWN MEMORIE LANE -
ADDRESS:
CELLPHONE:

MessageSujet: - MEMORIES NEVER DIE   Dim 30 Nov - 20:23

NEVER LOOK BACK
- SOUVENIR (NM) : AVOIR PRÉSENT À L'ESPRIT LA MÉMOIRE D'UNE IMPRESSION, D'UN ÉVÉNEMENT PASSÉ. -




Nos souvenirs sont le reflet de notre âme, de nos regrets. Combien de fois, avons-nous fait des choix qui ont bouleversé nos vies ? La fin du lycée, la fin d'une période de nos vies, faire des choix, grandir. Ce n'est pas simple de rentrer dans la vie adulte. La remise de diplôme est un moment fort en émotion, le sentiment d'avoir réussis, d'avoir grandis, d'avoir vécu tant de choses, tant de bouleversements. Nous sommes prêts à rentrer dans la vie d'adulte, d'étudiante. Une chose est sûre, jamais nous pourrions oublier nos années lycées, parce qu'elles resteront, nos plus belles années.


- FLASH-BACK –
-------------------------------------------------------
Le soleil tapait dans mes cheveux blonds, la chaleur était au rendez-vous. La nostalgie me frappa en arrivant devant l'estrade. Vêtue d'une toge de couleur bordeaux, mon maquillage n'était pas mis en valeur. Tout était passé si vite. Je me revoyais, trois ans en arrière, lorsque que je suis rentrée pour la première fois dans ce lycée, l'émerveillement en voyant tout ce monde. C'était ce sentiment qui m'avait fait comprendre que je n'oublierais jamais mes années lycées. Trois ans, cela était passé si vite. J'aurais tant aimé que cela dure pour toute la vie. Puisqu'il était évident que tout serait différent. Je perdrais mes amis de vue, je rentrerais dans la vie adulte. Cette peur atroce de ne pas pouvoir être à la hauteur me frappa. J'aurais aimé pouvoir profiter de ces moments comme-là. C'était mes derniers moments. Tout était trop tard. Mon nom fut prononcé par le proviseur. Je grimpai les marches de l'estrade, prête à accomplir mon devoir. Le devoir de prononcer mon discours devant tous ces gens. Malgré la peur qui m'envahissait de plus en plus. Je saisis le diplôme de mes mains, avant de me poster devant le micro. Je m’éclaircissais la voix avant de prendre la parole : High School n'est pas seulement un lycée, c'est avant tout un univers propre à nous. Nous avons passé trois années pour arriver au but premier : avoir notre diplôme. J'aurais aimé que cela dure plus longtemps. Je me sens incapable de vous quitter. La vie adulte me terrifie aussi bien que tout le monde, mais une chose est sûre, je n'aurais jamais osé parler en public. Vous m'avez changé, nous avons changé. Nous sommes une grande famille, cette famille que nous allons quitter pour faire notre vie, chacun de notre côté. Mais une chose est sûre, quand tu es un West High, à jamais tu le resteras. Et c'est comme cela que je venais de terminer mon discours sous la tonne d'applaudissements. J'étais émue. J'étais la dernière à passer. Le sentiment qui m'envahissait à cet instant, était la joie, la nostalgie, mais surtout cette fierté d'avoir été dans cette école. Ce souvenir restera ancré en moi à jamais. Je n'oublierais jamais ces belles années lycées.


Cette nostalgie qui nous gagna cinq ans durant. On se demande si les choix qu’on a fait étaient justes. Peut-être qu’on aurait pu faire autrement ? Sans perdre les personnes qui nous ont été chers ? Garder contact avec eux ? Ne pas fuir quand tout allait mal. Et c’est à cette instant qu’on réalise que nos souvenirs n’étaient ne sont autre que nos regrets, nos multitudes erreurs. Regretter notre ancienne vie est une chose. Nous avions tellement vécu de chose , qu’on réalise en l’espace d’un instant que tout cela nous manque. Aller faire nos études aussi loin alors que cette ville qui nous as toujours été chère. Pour revenir, quelques années après, comme-ci de rien n’était. Albuquerque avait bien changé. Tout avait changé. Mais est-ce que nous avions changé ? Est-ce que ces souvenirs sont la preuve qu’on ne peut vivre loin d’ici ? On en doute de plus en plus. On est attaché à cette ville, à cet environnement, au point de ne plus repartir. Nous sommes de retour, prêt à rattraper nos moments passés, mais surtout à vivre une seconde fois, en repensant à ces années qui nous avait tant marqué.

_________________
No there's no one else's eyes. That could see into me. No one else's arms can lift. Lift me up so high.Your love lifts me out of time. And you know my heart by heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

- MEMORIES NEVER DIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Pale Memories] Premières Photos de ma nouvelle Miss P2
» 2008 - Ellowyne Wilde - Pale memories
» Demri (Pale Memories)
» Penny - Pénélope LANE - arrive à la maison (Pale Memories)
» Rainbow : Memories Of Rock - Live In Germany

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
never look back :: P R É F A C E - MEMORIES NEVER DIE :: back where it all started-