AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ❝CHANDELIER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Seven-Lillie Berthon
- administratrice -



Messages : 186
Date d'inscription : 18/03/2014
Avatar : Phoebe queen Tonkin
Copyright : Greer @bazzart (avatar) + @tumblr (gif profil) + not yet @tumblr (gifs signature) + not yet (coding signature) + not yet (coding signature)
Disponibilité : Disponible tous les jours, en principe, trois place(s) libre(s).

- DOWN MEMORIE LANE -
ADDRESS:
CELLPHONE:

MessageSujet: ❝CHANDELIER   Dim 7 Déc - 10:55


Citation :


seven-lillie berthon née hepburn
" I'm gonna fly like a bird through the night,
feel my tears as they dry "

@gif | phoebes tumblr ◊ (lyrics) ~ sia - chandelier.
~ ~ ~
21 ANS PHOTOGRAPHE/FEMME AU FOYER/
PROFESSEUR DE FRANÇAIS COURS PARTICULIER
AMERICAINE
MARIÉE HOME SWEET HOME

--------------------

NOM COMPLET - Seven-Lillie, contrairement à sa jumelle Vanny, est pourvue d'un prénom composé qu'elle aime assez. Son nom de jeune fille était le même que sa soeur et que leurs parents c'est à dire Hepburn. Elle en a changé quand elle s'est marié et est devenue Madame Seven-Lillie Berthon. + SURNOM(S) - Elle est souvent surnommée Lils, ou "une des jumelles Hepburn" même si elle essaye de se détacher de cela puisque c'est une femme mariée maintenant, et puis elle aime bien être elle-même et pas juste une des deux jumelles, même si elle adore sa soeur plus que tout au monde. + ÂGE ET LIEU DE NAISSANCE - Cela fait vingt-et-un ans qu'elle traine sur cette planète, quelle chance, elle est désormais en âge de boire légalement de l'alcool à présent. Elle est née à Albuquerque, nouveau Mexique, États-Unis d'Amérique, cette ville c'est sa maison. + ORIGINES - Père britannique, mère américaine, elle aime d'ailleurs ressortir son accent "so british" de temps en temps, il est d'ailleurs très prononcé quand elle s'énerve bizarrement. + MÉTIER/ETUDES - Son métier officiel est photographe, elle prend des photographies principalement d'événements sportifs, mais aussi pour les mariages etc... selon ses envies, elle a un talent certain pour ça, elle est aussi youtubeuse à ses heures perdues. Elle donne par ailleurs occasionnellement des cours particuliers de français. + STATUT CIVIL - Mariée et heureuse en mariage, elle a le mari parfait, une vie parfaite.  + TRAITS DE CARACTÈRE - Assez anxieuse, pense beaucoup trop, dissimule tout derrière un sourire, perfectionniste, quand elle se met sur un truc c'est à 200% ou c'est pas du tout, passionnée, à l'écoute, c'est une très bonne amie pour cela, elle a parfois tendance à se dire qu'elle est toujours là pour les autres mais que personne n'est jamais là quand elle elle en a besoin, légère tendance anorexique, elle se trouve trop grosse et mange assez peu, complexée mais elle ne laisse rien paraitre, assez discrète et timide de nature, elle se révèle beaucoup plus quand elle est sur twitter, discrète, cabocharde, ultra-sensible, rancunière, insécure, studieuse, sage, gentille et romantique, méfiante, pétillante, sportive, souriante, hyperactive, plus intelligente qu'elle ne le laisse penser, attentive,  réconfortante, arrogante, précieuse, sensible, fêtarde, curieuse, impatiente, un poil vieux jeu quand ça touche à l'amour et au romantisme, elle peut être parfaitement gentille et une vrai crème, comme elle peut être la pire des pestes ça dépend avec qui elle est, cependant sa bulle de bonheur récent, depuis son mariage, fait d'elle un vrai nounours/marshmallow.  + GROUPE - Home Sweet Home. +  


⊹ memories that last foreverMEILLEUR SOUVENIR DE L'ÉPOQUE DU LYCÉE  : " Le plus beau jour de ma vie? C'est compliqué comme question, mais là, à brule pourpoint comme ça, je dirais le jour où on a gagné notre premier match de rugby, le premier, j'étais la capitaine ce jour-là, on gagne sur un drop que je fais, j'étais numéro dix, la buteuse quoi. C'était magique de se faire acclamer par le stade, de recevoir la coupe, c'est aussi ce jour-là que j'ai conclu avec Nash, mon copain de l'époque, à la soirée de célébration, c'était ma première fois, il savait y faire Nash, sous ses airs de bad boy, il savait prendre soin de "sa femme" comme il m'appelait. Le lendemain, encore saoul de la veille on se faisait tatouer un signe infini à l'annulaire, mon dieu que ça a fait mal, et alors la gueule de bois a pas fait du bien non plus, mais bon c'était fun, on était jeune, on était heureux pour de vrai, presque comme des adultes."

MEILLEUR SOUVENIR DE L'ÂGE ADULTE : " Le jour de mon mariage bien évidemment."
--------------------

AIME: Tomber amoureuse, écouter la musique, chanter mais jamais quand on peut l'entendre, twitter, manger des trucs sucrés, son macbook,  se sentir bien avec quelqu'un dès les premières secondes, prendre des photos, faire ses vblogs, les sportifs, adore le rugby,  la natation et le vélo d'appartement, devant un film avec un pot de glace /out/, s'évader du quotidien en voyant ses amies et allant à des concerts, les batteurs (elle a un truc pour les batteurs elle y peut rien, les voir se déchainer derrière leur batterie, voir leurs bras s'agiter, ça lui fait toujours quelque chose, ça la fascine), elle aurait adorer savoir jouer d'un instrument mais elle n'est pas assez pugnace pour ça, son chat croquette, la littérature britannique, voyager à travers les îles britanniques, les endroits lumineux, les pommes d'amour pleine de caramel, les yaourts nature avec plein de sucre, le chocolat au lait, les plats italiens, le Union Jack, les séries américaines, les comédies romantiques, Hugh Grant, le blanc, les fêtes de quartier à l'américaine, le chant, le piano, la guitare, l'odeur des boulangeries, se plaindre, qu'on la console, porter des chemises de mec comme pyjama, les boites de chocolat à Noël, les calendriers de l'avant avec des chocolat dedans, jouer les pétasses, son iphone, ses Bensimons, les mecs qui portent des slims, les robes courtes, les talons aiguilles, écrire des lettres, rêver - AIME PAS: La vulgarité, genre les mecs qui rotent sans arrêt et te traitent comme si tu étais un bout de viande ça l'insupporte, les gens qui mâchent leur chewing-gum bruyamment, la cigarette,  les légumes verts, les séries françaises,  les insectes et araignées, elle en a une peur bleue, les hypocrites, la chirurgie esthétique, pleurer, la réglisse, les pantalons patte d'éléphant, la rap trop énervé. +++ elle est sourde d'une oreille à cause d'une collision au rugby, elle a du pendant un temps apprendre à lire sur les lèvres et à parler le langage des signes ⊹ elle a eu la note maximale à l'examen de maths au lycée même si personne ne le sait ⊹ elle est du genre à qui on se confie mais qui ne se confie jamais, et elle en souffre parfois ⊹ elle aime passer pour la parfaite petite  idiote ⊹ elle trouve que fumer c'est complètement stupide et empêche tout ceux de son entourage à fumer au moins quand ils sont avec elle ⊹ elle a eu tellement d'os cassés au rugby que l'hopital a cru que son père la battait ⊹ elle et son ex se sont fait tatouer un signe infini sur l'annulaire, quelle connerie ⊹ Elle adore se trimballer en soutien-gorge et bas de jogging. ⊹ Elle a la phobie des petites bêtes et autres insectes, elle peut se mettre à pleurer de panique si une d'elles s'approche trop prêt. ⊹ Éponge à chagrin, elle pleure facilement (et elle vous emmerde). ⊹ Elle mange quand elle est triste et quand elle s'ennuie. ⊹ Elle est très tactile et adore faire des calins à ses amies. ⊹ Ses amies passent avant tout. ⊹  Elle ne sait pas cuisiner à son grand désespoir.  ⊹ Elle est parfaitement bilingue anglais/français ayant eu longtemps un correspondant français pendant toute son adolescence, et ayant désormais un mari français.


--------------------
PSEUDO/PRÉNOM - Mon pseudo est mouvant, celui du moment est charthemimons, il a l'air bien compliqué quand on n'en connait pas la signification, et assez dur à retenir je présumes le cas échéant, alors vous pouvez m'appeler Audrey, c'est plus simple, plus conviviale, même si de toute façon ne se leurrons pas on va tous s'appeler par le nom de nos personnages ou par des surnoms concoctés par notre cerveau a des heures bien trop tardives pour celui-ci et non par nos prénoms, mais bon au moins comme ça vous le saurez, vous pourrez pas dire le contraire + AGE -  Vieux, bien trop vieux. J'ai l'âge de boire de l'alcool aux States (22yo) , ça me fout les boules il faut bien l'avouer.  + PAYS - Le pays du fois gras, du vin, de la baguette, du bérêt, de la marinière, de la tour eiffel et du romantisme à ce qu'il paraît.  + QUE PENSES-TU DU FORUM? - À vomir les cornflakes que je mange pas le matin. + OU L'AS-TU CONNU -  C'est mon petit doigt qui me la dit (salut j'ai 4ans et demi d'âge mental tout va bien) Non mais sérieux je suis admin, je suis censée répondre quoi à cette question? + TEMPS DE CONNEXION - Autant que possible, sachant que la vie est une biatch avec moi en ce moment, mais je ferais tout mon possible pour m'y connecter le plus possible. + COMMENTAIRE/DÉDICACE - Cassdédie à toutes les pinecos, okok.


Dernière édition par Seven-Lillie Berthon le Dim 7 Déc - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverlookback.bbgraph.com

avatar
Seven-Lillie Berthon
- administratrice -



Messages : 186
Date d'inscription : 18/03/2014
Avatar : Phoebe queen Tonkin
Copyright : Greer @bazzart (avatar) + @tumblr (gif profil) + not yet @tumblr (gifs signature) + not yet (coding signature) + not yet (coding signature)
Disponibilité : Disponible tous les jours, en principe, trois place(s) libre(s).

- DOWN MEMORIE LANE -
ADDRESS:
CELLPHONE:

MessageSujet: Re: ❝CHANDELIER   Dim 7 Déc - 12:00

⊹ Take care of all your memories. For you cannot relive them.
Faisons d'abord un rapide résumé de son enfance et début adolescence. Sans réel rebondissements. Ce n'était jusqu'une petite américaine, sans histoires, assez introvertie, assez studieuse, elle comprenait les choses sans avoir à se forcer. Elle se berce de rêve, ça ne la quittera vraiment jamais, mais elle n'ose presque jamais rien, un rien l'angoisse, elle a toujours peur de déranger.  Elle lit beaucoup. Elle apprend le français en plus de l'anglais. À quinze ans, elle est bilingue anglais/français, elle n'a qu'un léger accent. Elle est un peu boulotte. Elle mange quand elle s'ennuie. Elle fait comme dans les films où les nanas sublimes regardent les films sur leur lit avec des tonnes de coussins et du thé et des biscuits, ou une glace. Elle regarde beaucoup de films, ça l'aide à s'évader, à rêver mieux.  Elle vit un peu dans l'ombre de sa jumelle, elle est la grosse jumelle comme on l'appelle. Malgré tout, Vanny est toute sa vie, elles se comprennent sans devoir se parler, sont là l'une pour l'autre.


« Mettez vous par groupe de deux ou trois, et en silence sinon je fais moi même les groupes pour ces exposés! »

Bien évidemment, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire tout le monde s'était mis à s'agiter. Avec qui se mettre, trois personnes c'est pas assez pour toutes ses amitiés. Seven-Lillie, elle, était assise là, sans bouger, elle était nouvelle ici, suite au divorce de ses parents, le directeur de son ancienne école privée étant un grand ami de son père, quand celui-ci en avait eu marre de supporter son ex-femme et était repartit en Grande Bretagne, son ami l'avait très mal pris et les jumelles  en avaient fait les frais. Elle n'avait pas encore d'ami(e)s, elle n'avait jamais été douée pour ce genre de chose, elle avait toujours peur de déranger. Je supposes que du coup elle avait l'air froide, hautaine. Ses cheveux bruns, bien nattés, silencieuse, elle ne me serait probablement pas parler non plus. Elle restait donc là, immobile, écoutant le brouhaha autour des "tu te mets avec qui ?", "on se met ensemble". La professeur derrière sa table se massait les tempes. Encore une fois sa tentative d'autorité avait lamentablement échouée et le chaos régnait dans la salle de classe si bien que le professeur de la salle adjacente ouvrit la porte et hurla “SILEEEEEEEEEENCE!” Notre pauvre professeur rougit jusqu'aux oreilles tandis que la porte se referma en claquant. C'était devenu une habitude. Elle se leva et forma finalement les groupes. Seven-Lillie se retrouva avec l'autre nouvelle, une petite adolescente ronde à lunettes. Toutes deux pas le moins du monde à l'aise pour engager la conversation, une fois le sujet donné, elle se rendirent compte, qu'elle l'adorait toutes les deux. Du coup, elle restait ensemble même après le cours pour en parler, elles avaient des millions d'idées. C'était le début du grande amitié qui s'annonçait, par un pur hasard. 

« Lils' omg, le mec derrière toi  là-bas il est trop sexy je me le taperais bien!-.................May, ça fait des mois que je te le dis qu'il est parfait, cherche pas il est à moi pour fantasmer - Nan mais ou pas je vais me le taper! - ...t'es sérieuse là? - bah grave! -bah va te faire foutre! »

Cela faisait quelques années maintenant que Seven-Lillie et May étaient amies, dans les hauts et les bas, elles avaient toujours été là l'une pour l'autre. À travers, les disputes à répétition des parents de Seven-Lillie (dite Lils par May), à travers le rejet de May des pompom girls parce qu'elle était "trop grosse, une baleine comme elle ne pouvait pas être au sommet de la pyramide", dans toutes les difficultés d'une adolescente un peu boulotte, elles s'étaient toujours soutenues. Mais les hormones semblaient cette fois-ci avoir eu raison de leur si belle amitié. May voulait perdre sa virginité à tout prix et elle avait jeté son dévolu Archie McFadden, le même qui faisait rêver Seven-Lillie depuis le collège. Plus de deux ans. Elle n'avait jamais osé lui parler pourtant ils étaient voisins, mais elle se trouvait trop moche pour ça. Que May veuille se le taper la mettait tout bonnement hors d'elle. Le lendemain, elle l'avait vu arriver, habiller en robe extra-courte et talon haut, trois fois trop de maquillage, May allait d'un pas décidé vers le dénommé Archie, prête à s'offrir à lui, dans les toilettes des hommes ça se ferait avait-elle décidé. Au moment où elle arrivait vers lui, une blonde athlétique, aux formes parfaites et aux longues jambes sauta au cou du jeune homme, avant de l'embrasser de façon éhonté, May se dirigea hâtivement vers les toilettes des filles, pas assez malheureusement pour ne pas entendre le couple se moquait d'elle. Seven-Lillie spectatrice de la scène se hâta d'aller la consoler. Malgré toutes les rancoeurs qu'elle pouvait avoir, c'était sa meilleure amie, et elle était aussi blessée qu'elle probablement d'avoir assisté à cette scène. Elle toqua à la porte des toilettes où elle entendait sangloter. Elle s'excusèrent mutuellement et Seven-Lillie finit par prendre sa meilleure amie dans ses bras en lui caressant les cheveux. Elle lui passa des vêtements un peu plus appropriés.

« Meuf, j'en ai marre d'être moche et grosse, faut qu'on fasse quelque chose! »


Elles ne seraient plus moches, c'était décidé. Quand May avait décidé quelque chose, il était fort difficile de l'en dissuader, et il faut bien dire que Seven-Lillie elle-même en avait assez de se sentir mal dans sa peau. Alors vint l'été, normalement la période du repos, les deux meilleures amies allèrent dans un camp pour perdre du poids, deux mois pour devenir mince, à leur retour, la mère de Seven-Lillie engagerait un styliste pour les relooker, coiffure, vêtements et maquillage, elle serait parfaite pour la rentrée avec leurs nouvelles silhouettes. C'est à ce camp pour "gros" que Seven-Lillie rencontra son premier vrai amour, Archie faisant partie des amours fantasmés bien évidemment, Nash. Il était légèrement en surpoids également mais, même là, il avait un sourire ravageur et des yeux envoutants. Toutes les filles du camp en pinçait pour lui, sauf May, qui était trop obnubilé par sa personne et son envie de maigrir pour s'intéresser aux mecs, probablement pour la première fois de sa vie et probablement la dernière aussi. Il avait un humour renversant et était au petit soin avec tout le monde, il était devenu la mascotte du camp, celui qui remotivait les troupes quand ça devenait dure.

Un soir, alors que Seven-Lillie s'était dans sa tente, elle entendant du bruit dehors, elle se saisit de sa bombe anti-moustique tandis que les bruits de pas s'approcher de sa tente. La fermeture éclair commença à s'ouvrir. Elle menaça l'agresseur avec sa bombe antimoustique, tremblante comme une feuille, prête à hurler. C'était Nash.
« Ça va pas la tête, tu m'as fait peur imbécile! » , chuchotta-t-elle. « Chut! Je suis désolé! Viens il faut que je te montre quelque chose!  » , il lui tendit la main, elle l'attrapa, elle l'attrapa, bien que vêtu uniquement d'un marcel trop grand et de sous-vêtements, elle le suivit sa main toujours calée dans la sienne. Il l'amena près d'un lac non loin de là, la lune et les étoiles s'y reflétait c'était presque magique. « N'est-ce pas somptueux? » , demanda-t-il. Seven-Lillie en était bouche-bée. Mais elle se demandait, pourquoi elle? « Si c'est là que tu emmènes toutes tes conquêtes, n'y songe même pas, je suis vierge, alors ça va pas se faire... » , dit-elle, sans agressivité, d'une voix calme et posé. « Mes conquêtes.... tu m'as bien regardé, tu crois vraiment que je pécho toutes les meufs? » , répondit-il amusé.   « Bah t'es beau comme un dieu, t'as un charme fou, tu nous fais rire, aucune fille sur le camp ne pourrait te dire non.... j'ai pas dit ça tout haut rassure moi » , elle se mit à rougir, ce qu'il put voir sous le clair de lune. Il la regarda en souriant, elle baissa les yeux en rougissant, il posa sa main sur sa joue pour qu'elle le regarde et s'avança doucement, passant son autre bras derrière sa taille, avant de poser ses lèvres sur les siennes et de l'embrasser tendrement. Elle ferma les yeux, elle était comme ensorcelée, elle se sera un peu plus contre lui, prolongeant le baiser. Elle aurait voulu que cette instant dure une éternité. Pour la première fois de sa vie, dans ses bras, elle se sentait belle et désirée. Ils allèrent se baigner, jouèrent comme des enfants, s'embrassaient, se touchaient. Le soleil commença à se lever, ils n'avaient pas vu le temps passé, ils étaient trempé quand ils rentraient au camp, il se changeait rapidement avant que tout le monde se lève.

Puis l'été se termina, elle ne savait rien de la vie de Nash hors du camp, elle pensait qu'elle allait devoir le quitter, avoir le coeur brisé une nouvelle fois, car bien que son amour pour Archie soit fantasmé, son coeur brisé lui, ne le fut pas. Il lui apprit qu'il allait étudier au même lycée qu'elle, que c'était pour ça qu'il avait voulu changer de corps, pour ne pas être le bouc-émissaire comme dans son ancien lycée, il voulait se réinventer en arrivant à Albuquerque. Ils pourraient rester ensemble. Elle ne serait plus seule. Enfin seule avec May. Leur amour dura le reste du lycée, ils eurent leur première fois ensemble et beaucoup d'autres ensuite. Ils profitèrent ensemble de leur jeunesse, ils étaient amoureux.

Et puis comme tous les amoureux de lycée, ou du moins la plupart, ils durent se séparer, ils partaient dans des universités différentes, la séparation fut dure, mais ils n'avaient pas d'autres choix. Il fallait qu'ils se libèrent l'un l'autre, pour être heureux, si ils devaient être ensemble, le destin ferait se recroiser leur chemin, se disaient-ils.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverlookback.bbgraph.com

avatar
Seven-Lillie Berthon
- administratrice -



Messages : 186
Date d'inscription : 18/03/2014
Avatar : Phoebe queen Tonkin
Copyright : Greer @bazzart (avatar) + @tumblr (gif profil) + not yet @tumblr (gifs signature) + not yet (coding signature) + not yet (coding signature)
Disponibilité : Disponible tous les jours, en principe, trois place(s) libre(s).

- DOWN MEMORIE LANE -
ADDRESS:
CELLPHONE:

MessageSujet: Re: ❝CHANDELIER   Dim 7 Déc - 14:01


Seven-Lillie a désormais dix-huit ans. Elle est belle, athlétique, un peu plus sur d'elle qu'elle ne l'était auparavant, elle a connu l'amour et le chagrin d'amour, elle est prête à tout encaisser maintenant. Elle est pleine de rêve et d'ambition. Sa mère et sa jumelle la soutiennent, sa mère lui a même trouvé un job de photographe pour quelques mois en Australie, chez des amis français. Ils ont été impressionnés par ses photos, ils la veulent pour suivre chaque jour des préparatifs du mariage jusqu'au mariage. Cela lui fera une expérience professionnel non négligeable et ça lui fera changer d'air. Elle partira au printemps de ses vingt ans. En attendant, elle s'est pris une villa avec May, Vanny et sa meilleure amie. May,  elle, est prête à tout pour devenir mannequin depuis qu'elle s'est découvert un corps digne de ce nom. Seven-Lillie prend les photos pour son book, elles font la fête, elle profite de leur jeunesse, ont quelques aventures sans grand avenir. Elles sont belles et jeunes et elles le savent.  


C'est l'heure du grand départ, dans les larmes de May et Seven-Lillie, puis de Seven-Lillie et Vanny elle n'avaient jamais réellement voyagé. Elles se rassuraient en se disant que ce ne serait que quelques mois, qu'elles auraient skype de toute façon, même si ça risquait d'être compliqué avec le décalage horaire. Elle embrassait une dernière fois sa mère, qui lui rappela que Maxence, le fils de son ami, qui avait un an de plus que Seven-Lillie, viendrait la chercher à l'aéroport. Elle embrassa ensuite May et Vanny, leur demandant de ne pas l'oublier trop vite, et elle embarquait pour de longues heures de vol en direction de l'Australie. Quelques longues heures de vol à regarder Friends sur son ipad plus tard, la voilà arrivée. Elle avance confiante, le sourire aux lèvres, sentant au fond d'elle que ce voyage serait une bonne expérience pour elle. Elle n'avait même pas idée. Elle arrive pour prendre ses bagages, le fameux Maxence l'attendait là, avec la pancarte avec son nom. Elle s'avança vers lui et lui dit Bonjour en français, un grand sourire aux lèvres. Sourire qu'il lui rendit de toutes ses dents blanches. Il était sublime, elle en restait hébétée. Il l'aida à porter ses bagages et l'amena dans son coupé cabriolet à l'immense demeure qu'il habitait avec sa famille. Elle avait des étoiles pleins les yeux, tout ici était magnifique. C'était immense, il y avait un pré avec des chevaux, une piscine à débordements, le soleil, c'était vraiment sublime. On l'emmena à sa chambre après avoir fait les présentations avec toute la famille, et notamment la mariée, la jeune soeur de Maxence, nommée Emma, la chambre était parfaite, tout était parfait, un petit message twitter à Vanny et May pour leur dire qu'elle était bien arrivé et la voilà parait à conquérir l'Australie, ou du moins en profiter le peu de mois que ça durerait.  

Les semaines passaient, elle passait de plus en plus de temps avec la mariée et son frère qui lui était inséparable. Elle devenait une membre à part entière de la famille disait leur mère. Un soir, pour les remercier, elle et Maxence, d'avoir été au petit soin avec elle, Emma décide de leur organiser un petit diner à deux, seuls, leur laissant la maison, si ils avaient envie d'organiser une fête ou quelque chose dans le genre, le reste de la famille partant un petit weekend au spa. Aucun des deux pourtant assez fêtards ne voulut organiser de fête, ils se firent un petit diner près de la piscine et au champagne, les domestiques avaient préparé le diner et avaient été lâché plus tôt. Ils avaient de la chance, ils faisaient beau, pas un bruit, une belle nuit étoilée. Ils discutèrent, burent, rirent ensemble, avant de décider de finir dans la piscine en maillot de bain. Ils nageaient, se coulaient, s'éclaboussaient, parlaient, buvaient un peu plus de champagne. Ils étaient face à face, buvant chacun dans leur verre.  

« J'ai envie de faire une connerie, avait dit Seven-Lillie, fixant Maxence dans les yeux.
- Si c'est foutre le feu à la maison c'est hors de question...
- Non c'est pas ça.
- Alors quoi, vas-y je t'écoutes.
- J'ai envie de t'embrasser...
- Alors vas-y pourquoi ça serait une connerie?
- Parce que je repars dans à peine deux mois, que je repars à des milliers de kilomètres?
- Viens là. »

Elle nagea jusqu'à lui. Il l'attrapa par la taille, la collant à lui. Elle s'approcha doucement, et posa ses lèvres sur celle du jeune homme, ils s'embrassèrent langoureusement, il passa ses mains sous ses fesses et la souleva, les jambes autour de son torse, ne décollant pas leurs lèvres. Elle détacha son haut de maillot de bain, il l'allongea sur un des transats. « T'es sûre de vouloir faire ça?  » Avait-il demandé tandis qu'elle descendait ses mains sur son corps. « J'attends ça depuis que je t'ai vu à l'aéroport, j'en ai marre de me battre contre moi-même pour résister. » Dit-elle en le regardant dans les yeux, passant ses doigts dans ses cheveux, sa nuque. Alors ils se laissèrent aller dans les bras l'un de l'autre, cassant au passage le pauvre transat qui n'avait rien demandé. Ils montèrent ensuite dans la chambre du jeune homme. Elle avait peur qu'ils se fassent découvrir au réveil, il s'en foutait, avait-il dit, il la voulait contre lui aussi longtemps qu'ils le pourraient, ils voulaient profiter d'elle, de sa présence, tant qu'il en avait l'occasion. Alors elle s'endormit la tête sur son torse, blottie tout contre lui. Le lendemain matin, Emma vient réveiller son frère et découvre les amants. « Ah bah enfin, ils vous en aura fallu du temps à vous deux! »  Maxence avait rougi et remontait le drap un peu plus haut sur leur corps tandis que Seven-Lillie émergeait  longuement de son sommeil. Emma quitta la pièce et les deux amoureux se regardèrent et se mirent à rire avant de se rhabiller.

« À quoi tu penses, amour? » Seven-Lillie essuya ses larmes d'un revers de main. Il ne devait pas la voir comme ça, elle était celle qui souriait tout le temps, le "petit rayon de soleil de la maison". Il la regarda inquiet alors qu'elle tentait tant bien que mal de faire comme si de rien n'était, mais elle avait les yeux rouges, bouffis, démaquillés. « Ça va me manquer tout ça... tu vas me manquer... affreusement. » Dit-elle la voix pleine de sanglot qu'elle essayait de refouler, il la prit par le poignet et l'amena sur ses genoux, avant de passer ses bras protecteurs autour d'elle. «  Eh... tu vas pas me perdre d'accord, regarde moi, tu ne vas pas me perdre, je t'aime, je t'aime plus que je n'ai jamais aimé qui que se soit auparavant, même pas Emma... lui dit pas que j'ai dit ça hein!, on va trouver une solution, tu ne vas pas me perdre Lillie, je te le promets.  » Elle le regardait, les yeux embués de larmes, elle ne trouvait pas de solution. Elle ne pouvait pas rester en Australie, il ne voudrait probablement pas quitter l'Australie. Cela lui faisait physiquement de la peine, elle pouvait sentir un poids sur sa poitrine et les sanglots remontaient dans sa gorge. Elle posa sa tête sur le torse de Maxence, essayant de se calmer. «  Épouse-moi...  » Elle souleva la tête confuse. Avait-il bien dit ce qu'elle avait cru entendre. «  Épouse-moi, on se quittera plus, je te suivrais aux États-Unis, j'ai toujours rêvé d'y aller, c'est l'occasion, et puis comme ça je pourrais connaitre ta jumelle et May dont tu m'as tant parlé.... Épouse moi Seven-Lillie Hepburn.  » Les larmes lui montaient à nouveau aux yeux, pour de meilleures raisons cette fois-ci, elle l'embrassa, avant de murmurer je le veux à son oreille. Emma, trop heureuse que ses dons d'entremetteuse aient marché, proposa un double mariage, puisque le temps était compté. Ce fut un mariage magnifique a en tiré une larme au plus coeur de pierre de l'assemblée.

 C'est l'heure du départ, à nouveau. Dans les larmes une nouvelle fois, les larmes d'Emma et d'Maxence qui se disent au revoir. De Seven-Lillie qui dit au revoir à Emma, sa nouvelle soeur. Emma, elle, part habiter en France avec son mari. Dans l'avion, Maxence commence à stresser, et si les amis de Seven-Lillie ne l'aimait pas, et si Vanny et May ne l'aimaient pas, après tout, ils allaient vivre avec elles, surement pas pour toujours, mais il savait que c'était important pour Seven-Lillie de garder un peu ses repères, de les reprendre du moins. Seven-Lillie, elle, n'était pas inquiète, elle était heureuse, enfin, elle avait trouvé l'amour, pas un amour qui allait se barrer, un amour qui tenait vraiment à elle. Elle avait trouvé son prince charmant, et les filles ne pourraient qu'être heureuses pour elle n'est-ce pas? Il ne pouvait en être autrement. C'était une nouvelle vie qui s'annonçait et elle ne pourrait qu'être belle, tout semblait enfin lui réussir, et ça faisait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverlookback.bbgraph.com


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ❝CHANDELIER   

Revenir en haut Aller en bas
 

❝CHANDELIER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mariage Caro Oli
» Mariage de Didjulo et de [ Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
never look back :: P E R S O N N A G E S - those will be the best memories :: i'm waking up to ash and dust :: to love-